L'Ombre du Maître : des séances de domination hors-normes, avec des soumises prêtes à offrir l’inconcevable.

Publié le 24/11/2020

L’Ombre du Maître, de Patrick Le Sage, écrit en collaboration avec Julie-Anne de Sée, est paru en mars 2020 aux Editions Tabou.
   Patrick Le Sage est un célèbre Maître parisien pratiquant le BDSM depuis de nombreuses années, inlassablement inspiré par les femmes qui pénètrent dans son Donjon et dans sa vie. Il raconte dans ce livre ses souvenirs les plus marquants, que ce soit en raison de la personalité de sa soumise, de l'intensité de la séance, de leur originalité...

   Ses récits montrent l’étendue de son talent. Les séances sont très variées, en fonction des soumises, des envies du Maître.
  
Le plus souvent, il prépare soigneusement à l’avance des séances somptueuses. Elles se déroulent dans son Donjon, que je rêve de visiter un jour !, ou dans des lieux toujours choisis avec soin, pour offrir un décor, trash parfois. Il joue sur la peur, l’appréhension, en privant ses soumises de la vue, en leur donnant à entendre des cliquetis de chaînes, des musiques d'église ou d'inspiration religieuse...
   Il arrive aussi que le Maître lance le jeu sur le moment, sur une intuition, il improvise, comme lors de cette séance très joueuse au restaurant.

   Ses soumises viennent d’elles-mêmes, parfois de loin, attirées par sa réputation, ou par l’entremise de leur mari, de leur amant, désireux de la livrer. Elles se prennent au jeu, même si au départ elles sont là par curiosité, ou pour faire plaisir à leur partenaire ; bientôt, elles sont demandeuses. D’autres soumises possédaient déjà le goût de la soumission bien ancré en elles, et elles vivent entre ses mains l’apothéose de leur « carrière », si je puis dire. Quelques unes se retrouvent entre ses mains un peu au hasard des rencontres, et se découvrent un gout immodéré pour la soumission…
   Toujours à leur écoute, il veille à réaliser leurs fantasmes, les aide à surmonter leurs phobies, et les emmène toujours plus loin. Il lit sur leurs visages à livre ouvert, il sait parfaitement quand arrêter le jeu, quand le corser. 

   Il excelle aussi dans l’art de la domination à distance, par le seul pouvoir de sa voix au téléphone, de ses ordres qui tombent par sms, avec de nombreux « jeux » relatés par sa soumise Amaranthe. J’avoue avoir frissonné, tenue en haleine par la dureté des épreuves imposées, émue par les tergiversations bien compréhensibles d’Amaranthe. J’étais soulagée de ne pas être à sa place, et je l’encourageais en silence moi aussi pour se dépasser… Je pense que l’on peut difficilement aller plus loin !
   Amaranthe revient à plusieurs reprises dans le livre, avec sa voix propre, ce qui nous offre un livre à deux voix, avec le point de vue de la soumise, même s’il est moins fréquent, et celui du Maître. J’ai beaucoup aimé me retrouver ainsi des « deux côtés du manche » .

   Une autre voix intervient dans le livre, celle de Julie-Anne de Sée. Le Maître lui envoie des clins d’œil, en l’appelant Juliette. Il s’amuse de ses réactions à la découverte des dossiers qu’il lui remet pour la création du recueil. Il nous révèle les messages où "Juliette" lui confie son effroi, sa fascination, et finalement sa compréhension de ces relations incroyables tissées entre le Maître et ses soumises. — J’ai souri de son étonnement, puisqu’elle est l’auteure d’un très beau roman BDSM « Iris à fleur d’O », dont la suite vient de sortir.

   Patrick Le Sage est un grand amoureux des femmes, il a à cœur de leur faire plaisir, de les aider à s’épanouir, voire de se révéler. Il les aide à se mettre en valeur, à prendre de l’assurance, y compris dans leur "vraie vie", à découvrir d’autres formes de plaisir (comme le plaisir anal, en condamnant provisoirement l’accès de leur sexe), et dépasser leurs limites. Il leur fait vivre de nombreux sévices variés, s’adaptant à chacune. Il ne s’agit pas uniquement de leur procurer de la souffrance, mais de mêler douleur et plaisir, car les séances qu’il organise sont aussi l’occasion de leur procurer énormément de plaisir. Sa pratique de la domination est très sexuelle, bien souvent des étalons, affectueusement qualifiés de « godes sur pattes » clôturent les séances par des gangs-bangs d’anthologie. Les soumises sont nombreuses à lui confier qu’elle n’ont jamais autant joui de leur vie ! Il est souvent fait mention d’un sextoy diabolique « le petit L », qu’il a lui-même fabriqué...
   Patrick Le Sage nous raconte son attachement en particulier pour certaines soumises avec lesquelles la relation se prolonge, s’approfondit ; ce sont les histoires qui m’ont le plus touchée.


   J’ai regretté que certains chapitres se terminent si vite, j’aurais aimé suivre les aventures du Maître avec telle ou telle soumise, connaître la suite de leur histoire, ses rebondissements.… mais tel est le propre des anecdotes, seul un moment est capté, saisi, et raconté, même si chacune pourrait donner lieu à un véritable roman !
   — Pour celles et ceux qui souhaiteraient lire des histoires complètes, je recommande vivement Le journal du Maître, et La discipline d’Arcane, qui m’ont beaucoup plu aussi…
   En conclusion, je me suis délectée en lisant ces anecdotes plus incroyables les unes que les autres, des séances de domination hors-normes, avec des soumises prêtes à lui offrir l’inconcevable. Patrick Le Sage le leur rend au centuple en mettant en scène pour elle des séances spectaculaires, dont elles se souviendront toute leur vie !

LIRE LA CHRONIQUE EN LIGNE !

Produits en rapport avec cet article

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Attention !

18 ans

Ce site contient des images réservées aux adultes.
Vous devez avoir au moins 18 ans pour entrer sur le site.