Ember : Les scènes de nu avec un arsenal d’outils

Publié le 13/01/2022

Ressuscitée du crash de l’avion qui la menait à son casting de top model, Ember est désormais une super-héroïne capable de déchaîner les flammes de l’enfer avec la chaleur d’une supernova. Mais son costume, si échancré qu’il exige un entretien scrupuleux du ticket de métro, montre ses limites en situation de combat avec Michelle Maisonneuve, cheftaine de cabine du même vol funeste et désormais colosse à forte poitrine. Délestée de son téléphone portable de technologie militaire par un mulâtre qui a pris le temps de faire le tour du propriétaire (“plus mouillée qu’une limace devant, serrée à en rayer le casque derrière”), Ember doit empêcher la diffusion d’une vidéo compromettante enregistrée sur ledit appareil… Mission qu’elle sous-traite à l’agence Lookers de détectives aussi privées que lesbiennes.
Pour que l’attente du tome Lookers & Ember nous soit plus agréable jusqu’au 15 septembre 2020, Christian Zanier reprend sur 48 pages son récit au coda du début, à ceci près qu’il passe les protagonistes vulvées au rayon X. D’où l’intérêt du choix tranché des angles de vue. Les scènes de nu initiales sont bien entendu revues et corrigées avec l’arsenal d’outils – éjaculats et dilatations – qu’a développé l’auteur canadien depuis Banana Games en 2008.

LIRE LA CHRONIQUE EN LIGNE !

Produits en rapport avec cet article

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Attention !

18 ans

Ce site contient des images réservées aux adultes.
Vous devez avoir au moins 18 ans pour entrer sur le site.