Les Maîtresses : Le dessin noir et blanc ultra réaliste décrit avec justesse l’entremêlement furieux des corps.

Publié le 01/07/2021

Trois mini histoires sur la domination et la soumission, ou comment prendre du plaisir en jouant avec les autres. Une réédition qui vante le SM, un des thèmes chers à Xavier Duvet.

 

L'histoire :

Lyla se fait caresser alors qu’elle raconte sa journée à sa maîtresse. Pas grand-chose à dire en apparence, même si Lyla cache sûrement quelque chose. En plein ébats, une petite voix toute timide se fait entendre derrière elles. Lyla a ramené un cadeau pour sa compagne : Julie, 18 ans, vierge ! Une nouvelle partenaire prête à se soumettre et à découvrir le plaisir interdit ! La maîtresse ne manque pas l’occasion de dompter cette jeune novice.
Valérie et Ange sont en pleine soumission et subissent la loi et le fouet de leur maîtresse. Ils sont particulièrement dociles et bien dressés, mais la soumission est un plaisir qui s’entretient. Ils doivent donc se donner du plaisir mutuellement, mais pas de façon classique : ce serait trop simple. Ange est attaché tout comme sa partenaire et il porte un gode à la bouche. Pendant que sa maîtresse descend pour voir une autre scène en bas, il doit fourrer sa femme avec le gode par son fondement. Il sait qu’il doit mettre du cœur à l’ouvrage s’il veut faire plaisir à celle qui la dirige.
Ce soir, c’est soirée SM. Tout le monde se prépare avec des objets divers, de toutes les tailles et formes, des cuirs et des bas, des liens et des chaînes... Une soirée fétichiste c’est toujours l’assurance de passer un grand moment, surtout quand il y a autant de monde dans les caves. De quoi largement mater, se lâcher ou exercer son pouvoir de domination...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ni putes ni soumises ? Cela reste à voir avec l’œuvre de Xavier Duvet. Beaucoup de ses albums mettent en scène des jeux de dominations et de soumissions sexuelles particulièrement osées. C’est encore le cas avec cet album au titre plus qu’(s)explicite. En trois leçons très X, l’auteur raconte des scènes d’orgie où les bourreaux et leurs victimes prennent leur pied, leur bas, leur cul... Xavier Duvet s’est fait le chantre du plaisir sous toutes ses formes et le plaisir qu’il décrit est toujours fait de façon extrêmement réaliste. On suit, par exemple, un couple dans leur appartement qui se transforme en aire de jeux sexuels, utilisant le moindre décor pour décupler le plaisir des partenaires. Le dessin noir et blanc ultra réaliste décrit avec justesse l’entremêlement furieux des corps. L’encrage très sombre glorifie une des obsessions de l’artiste : le cuir qui claque et qui reluit ! Malgré le thème « violent » et les mots orduriers que s’amusent à échanger les personnages, il y a une forme de fascination qui opère, tant le sexe et le plaisir sont magnifiés. Après tout, comme le dit une des maîtresses de l’album, « Vaut mieux ça que s’emmerder dans la vie !  »

LIRE LA CHRONIQUE EN LIGNE !

Produits en rapport avec cet article

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Attention !

18 ans

Ce site contient des images réservées aux adultes.
Vous devez avoir au moins 18 ans pour entrer sur le site.