Ruines : Une très belle BD autant qu’un objet d’art !

Publié le 12/10/2020

Survivre et faire l’amour

Il y a 15 ans, bien avant que l’apocalypse ne soit devenu un thème à la mode, Riverstone sortait Ruines, sous le titre Evy en Ruines (Bédé Adult’). Les éditions Tabou rééditent ce livre, fruit de l’imagination d’un auteur ayant notamment sévi à Charlie Mensuel (L’Aspérouse, Alice).

Ruines marque les esprits par ce choix de proposer un récit à la fois post-apocalyptique et érotique. Ni plus ni moins.

Dans une ville dévastée par une "catastrophe hurlante" dont on ne sait rien, Evy, jeune rousse flamboyante, tente de survivre au milieu de ruines fumantes et de quelques êtres humains aussi déboussolées qu’elle – dont sa mère devenue folle ("La raison n’est plus de ce monde") : "Si ce n’est pas la « fin du monde » !? C’est quoi ? La guerre ?… C’est peut-être l’anarchie."

Bientôt, venant du ciel, en parachute, apparaît un autre vivant qu’elle. Il se nomme Wally. Entre eux, l’instinct de survie fait rapidement place à une attirance irrésistible. Le fameux cliché "faire l’amour avant la fin du monde" prend ici une forme bien tangible, en dépit de l’apparition d’une troisième personne, une femme, Amilie.

On verra dans ce récit érotico-apocalyptique une revisite du mythe de la Genèse, avec Evy/Eve et Wally/Adam en premiers êtres humains capables de repeupler la terre.

Riverstone se surpasse dans un graphisme soigné que l'on croirait sorti tout droit d'un jeu vidéo hyperréaliste, avec une Evy sculpturale à la peau diaphane et un Wally robuste et à la virilité exacerbée. Le rendu des paysages de ruines sont frappants de réalisme.

Une très belle BD autant qu’un objet d’art, à ne pas laisser entre toutes les mains.

LIRE LA CHRONIQUE EN LIGNE !

Produits en rapport avec cet article

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Attention !

18 ans

Ce site contient des images réservées aux adultes.
Vous devez avoir au moins 18 ans pour entrer sur le site.