Si Ruines était une musique !

Publié le 14/09/2020

LA BD:

 C'est quoi ?  RUINES

 C'est de qui ? Riverstone

 La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Tabou
 

Déjà croisés sur le site? Non

Une planche:

 

Ca donne Quoi ? Dans un monde post apocalyptique une jeune femme aux formes plantureuses, évoluant dans son plus simple appareil, essaye de survivre. Elle croise un parachutiste qui se retrouve vite dans le même accoutrement et fais route avec la survivante.

Si évidement ils cherchent de quoi subsister ils sont aussi fortement attirés l’un par l’autre et ce malgré l’environnement hostile dans lequel ils évoluent. Faisant fi des dangers qui les entourent nos deux tourtereaux n’hésitent pas à céder à leurs lubriques penchants (entrainant même une troisième partenaire à un moment).

Bon, vous l’aurez compris, si l’album d’hier était tenu par une véritable colonne vertébrale scénaristique, ici je dirais que l’on a un postulat de départ, plutôt classique, et qu’après on est dans de la BD X pur jus où les graphismes ultra réalistes de Riverstone sont fort plaisants à regarder (bien que parfois un peu trop informatisés à mon goût) mais restent l’intérêt principal de cet album.

On peut penser au départ à un croisement entre Druuna et Manara mais les dialogues un peu trop crus et un peu trop nombreux font vite pencher la balance vers la série B d’exploitation.

Après, gardons à l’esprit que Ruines est un album de BD porno et, en ce sens, le lecteur n’est pas trompé sur la marchandise, loin de là !

LA MUSIQUE:

C'est quoi : TNE NEW MUTANTS

C'est de qui ? Mark Snow

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Non

On peut écouter ?


Ca donne Quoi ? Le vétéran Mark Snow (qui a dépassé les 70 balais !) rendu célèbre pour le générique de X-Files et fort actif dans les années 90 et 2000, avait disparu des radars depuis. Il faut dire qu’hormis ses efforts pour le petit écran (Millenium et Smallville c’est lui aussi), pour le grand, l’américain n’a jamais réussi à percer, alignant quelques séries B inconnues entre les multiples saisons de différentes séries TV.

Le revoilà donc aujourd’hui sur le devant de la scène avec le film maudit sur les New Mutants de chez Marvel, popularisés entre autre par l’excellent Bill Sienckiewickz sur papier. Maudit parce que sujet à multiples reports, cause covid ou pas d’ailleurs, remontage, hésitation sur le mode de diffusion bref, j’en passe et des meilleurs.

Snow, probablement embauché dans cet esprit, fait toujours dans l’atmosphérique électronique planant, à la limite de l’expérimental parfois, même s’il a –heureusement me direz-vous- adapté son approche aux nouveaux moyens. Suite de pistes assez brèves, la B.O des New Mutants enchaîne les ambiances anxiogènes, hypnotiques ou survitaminées, le tout parfois mâtiné d’une mélancolie glacée, et s’est révélé parfois salvatrice pour cette lecture de Ruines auquel elle a apporté une aura inattendue.

LIRE LA CHRONIQUE EN LIGNE !

Produits en rapport avec cet article

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Attention !

18 ans

Ce site contient des images réservées aux adultes.
Vous devez avoir au moins 18 ans pour entrer sur le site.