Hellina scythe : une belle édition, de qualité, avec une galerie de couvertures à la fin.

Publié le 27/04/2020

Nous retrouvons Hellina dans ce deuxième opus des éditions Tabou, et elle n'est pas seule. Elle revient avec un copine : Scythe, reine des enfers.
Ça va chauffer !

Le comics est découpé en quatre grandes parties de plusieurs chapitres. Il est donc difficile de faire un simple résumé de l'ouvrage, chaque chapitre étant bien différent. Nous vous proposons donc quatre résumés.

Hellina & Scythe.

Dans la lutte de l'enfer sur le paradis pour contrôler la Terre, beaucoup disaient d'Hellina qu'elle était sans égale. Mais ils avaient tort, la plus forte de toutes et de tous était Scythe.
Les deux amantes aimaient à combattre côte à côte et à se retrouver après la bataille, dans une relation plus intime et douce.
Scythe était reine des enfers. Hellina, son adjudicatrice, sorte de juge de paix des enfers sur Terre.
Tout se déroulait à merveilles pour les deux femmes, jusqu'au jour où le trône se retrouve menacé par Forneus: la reine folle.

Cette histoire est le premier chapitre du comics. A travers près de 60 pages, Pat Shand, le scénariste nous livre une histoire complète.
Avec son lot d'action, de combats sanglants et de révélations, cette histoire dessinée par Gabriel Andrade nous permet de mieux connaître Hellina et de rencontrer Scythe.

Hellina Scythe visuel sexy de la couverture des éditions Tabou Hellina présente Scythe, reine des enfers

 

Scythe présente... Maelstrom & Nekrotika

Bien avant de rencontrer Hellina, Scythe, reine des enfers demandait à une autre de lui donner du plaisir. Il s'agissait de Maelstrom, sa princesse consort. A la fois sa femme et son bras droit Maelstrom était une guerrière puissante. Vêtue d'un armure minimaliste, celle-ci lui conférait tout de même certains pouvoirs et une bonne protection. Cela allait lui être bien utile le jour où Nekrotika, la commandante en chef des armées vient la provoquer en duel.
Nekrotika est ambitieuse et veut prendre la place de Maelstrom en temps que princesse consort.

Ce chapitre est plus court que le précédent. En un peu moins de trente pages, nous découvrons deux nouveaux personnages. Ces deux femmes sexy, s'avèrent elles aussi être de grandes guerrières des enfers.
Cet épisode a été écrit en collaboration par trois scénaristes: Doug Miers, William A. Christensen et Mark Seifer et dessiné par Juan José Ryp

Maelstrom et Nekrotika s'affrontent pour Scythe

 

Scythe & Maelstrom.

Retrouvons Scythe, devenue tout récemment la souveraine des enfers. Elle vient d'être sauvée par une femme. Mais celle-ci est-elle une espionne à la solde d’Hadès pour l'éliminer ou bien est-elle vraiment loyale à Scythe?
Son nom est Maelstrom et pour être sûre de sa loyauté, Scythe va la mettre à l'épreuve.

Pour faire suite à l'épisode précédent, William A. Christensen et Mark Seifer nous ramènent un peu plus loin dans le passé de Scythe. Alors qu'elle cherche à se venger d'Hadès, elle rencontre Maelstrom.
Ce chapitre, comme le précédent, compte un peu moins de trente pages, dessinées cette fois par Rick Lyons.

Les origines d'Hellina.

La petite Sandra n'avait que six ans lorsque son père a commencé à abuser d'elle. Et ce n'est que six  ans plus tard que son calvaire s'est achevé, lorsque pour se venger elle assassina son père et lui trancha le sexe.
Mais ceci n'était que son premier meurtre. Car vite après cela, c'est un prêtre qui s'en est pris à elle. Le pervers n'aura sûrement par terminé au paradis après que Sandra lui ait arraché le coeur.
De fil en aiguille, cherchant à se venger des hommes violent envers elle, Sandra se retrouve dans une cérémonie sataniste. Dans un rituel sacrificiel, elle fait appel aux seigneurs des enfers, et Malazaar fait son apparition.
Après l'avoir accablé de sa semence, le démon lui demande allégeance et la nomme maintenant et à jamais: Hellina!

Ce sont trois chapitres signés Doug Miers qui nous racontent la naissance de la guerrière Hellina.
Dessiné par Loren Hernandez, nous découvrons une fillette violée et qui toute sa vie n'aura de cesse de vouloir se venger quitte à donner son âme au diable. Mais c'est le démon Malazaar qui lui apparaît et lui donne ses premiers pouvoirs. Ce n'est que quelques années plus tard que la Hellina que nous connaissons prendra la pleine conscience de son pouvoir.

A noter un chapitre original dans lequel nous avons sur la page de gauche, le texte racontant l'histoire et sur la page de droite une illustration pleine page, servant à illustrer le texte.

Lorsque Hellina rencontre Malazaar

 

Mon avis sur le comics Hellina Scythe.

L'édition de Hellina par  Tabou BD

Ce comics édité chez Tabou est un recueil de quatre histoires complètes, voire trois, car les deux chapitres avec Maelstrom pourraient être regroupés.
Mais pour conserver le même format que le tome précédent dans lequel nous avons découvert Hellina, cela semble logique.
A noter qu'une fois de plus l'éditeur coquin nous propose une belle édition, de qualité, avec une galerie de couvertures à la fin.
Nous découvrons donc plus d'une dizaines de couvertures, dans des versions alternatives, de la version "soft" à la version nue voire un peu plus extrême.

Exemple de couverture "soft" de la version américaine du comics


C'est le genre de "bonus" que j'aime bien dans les BD, lorsqu'on retrouve des cahiers graphiques ou des illustrations inédites et alternatives.
Dans ce cas, le jeu est de trouver les différences entre les couvertures alternatives.

Au niveau du comics lui même, comme pour le premier tome, nous sommes dans un comics gore où le sang coule, les entrailles sont arrachées et les têtes tranchées. Le sang coule à flot et éclabousse. Mais c'est aussi un titre érotique. La plupart des scènes de sexe sont lesbiennes et les quelques organes masculins que nous voyons sont des objets. On ne retrouve pas la violence des batailles dans les relations sexuelles en image.
Hellina & Scuthe est donc un comics pour adulte à double titre.

Au niveau du scénario et du dessin de Hellina & Scythe.

J'ai bien aimé la première partie où nous rencontrons Scythe. Le scénario se tient. C'est une lutte de pouvoir. Les personnages sont bien mis en valeur et l'aventure est agréable et rythmée.
De la même façon pour les chapitres nous contant les origines de Hellina, l'histoire est bien ficelée et nous comprenons comment la petite et naïve Sandra a finalement laissé place à Hellina la guerrière des enfers sans pitié.

Par contre j'ai beaucoup moins apprécié les chapitres sur Maelstrom et Nekrotika. La nudité des personnages ne se justifie pas ou peu. Les femmes sont quasiment nues du début à la fin.
Si dans le comics, d'une façon générale, les héroïnes sont peu vêtues et se retrouvent déjà régulièrement dans le plus simple appareil, dans ce chapitre, c'était "trop" à mon sens.

Deuxième exemple de couverture "soft" de la version américaine du comics


Côté dessin et couleur, il s'agit d'un titre plutôt sympa, même si graphiquement les chapitres ne sont pas tous égaux.
C'est d'ailleurs ce qu'on peut reprocher dans ce genre de comics où plusieurs dessinateurs interviennent (quatre ici). Cela casse la cohérence graphique, et ce n'est pas toujours évident de reconnaître les personnages. Cela demande un temps d'adaptation à chaque fois.

Hellina & Scythe est donc un comics pour les adultes qui aiment les histoires avec des femmes sexy qui tabassent des démons à grand coups de fouet et de faux.

LIRE LA CHRONIQUE EN LIGNE !

Produits en rapport avec cet article

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Attention !

18 ans

Ce site contient des images réservées aux adultes.
Vous devez avoir au moins 18 ans pour entrer sur le site.