Sous le paradis : Une série de saynètes audacieuses !

Publié le 09/12/2019

Sous les atours d'un album très léger, "Sous le Paradis" compile une série de saynètes audacieuses et aux thématiques bigarrées. Une belle découverte !

Nous ne sommes pas dupes : les scénarios des bandes dessinées érotiques sont souvent de vagues prétextes à dessiner d’explicites scènes sexuelles. Surtout dans les albums qui réunissent de courts récits où les introductions sont souvent expédiées pour laisser la place à des expédients bien introduits.

Sous le Paradis brille pourtant par son audace de ton. Gabriele Di Caro aime les femmes, toutes les femmes, et même la femme de manière générale. Il concède d’ailleurs que son album est une forme d’hommage à L’Homme qui aimait les femmes de François Truffaut avec ce recueil de douze histoires courtes où les femmes occupent la place centrale et se croisent au gré des pages.

Sous le Paradis - Par Gabriele Di Caro - Tabou

Le premier récit (voir l’extrait ci-dessus) s’inscrit dans un Jardin d’Eden symbolique (le Paradis), et les autres histoires amènent une progression alors que l’ouvrage se termine jusqu’à la mort et l’enfer.

Chaque histoire est construite très différemment, dans son ton, sa présentation, sa pagination, son graphisme, son ambiance, ses couleurs et son rythme. Certains récits conduisent à la réflexion, tandis que d’autres sont plus légers. Certains jouent sur les références (les contes, les films d’avant-guerre, etc.) et d’autres expriment plus personnellement les pensées de l’auteur.

D’un érotisme de bon aloi plus ou moins dosé en fonction de l’histoire, tous ces récits traitent donc de la femme, mais aussi de l’homme et de leur relation. La variété des histoires donne la possibilité de s’identifier à l’un des personnages plutôt qu’à un autre, sans perdre le plaisir de belles narrations et des courbes travaillées (et vice-versa pour une fois).

Soutenu par les belles traductions de Claire Nyman, Sous le Paradis est un album qui plaira autant aux hommes qu’aux femmes en recherche de petits récits sans prétention, mais qui mènent leur petit bout de chemin. Même si certaines histoires auraient mérité une mise en couleur un poil plus appuyée, l’album est très bien fini et permet de découvrir un jeune auteur qui a déjà collaboré avec les Éditions Petit-à-Petit... Et qui fera certainement encore parler de lui !

LIRE LA CHRONIQUE EN LIGNE !

Produits en rapport avec cet article

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Attention !

18 ans

Ce site contient des images réservées aux adultes.
Vous devez avoir au moins 18 ans pour entrer sur le site.