Deanna et les zombis : la révélation d’un vrai talent.

Publié le 29/08/2019

D’humeur joueuse et aguicheuse, Deanna Carter amène deux amies dans un cimetière et se lance à moitié nue dans une danse provocante qui invoque malgré elle les créatures les plus dégénérées du royaume des morts. Face à cette horde de zombies souhaitant la soumettre à leurs vils désirs, la jeune femme trouve une échappatoire : leur raconter ses torrides histoires vécues au « carnigore ». Car Deanna est la petite-fille d’un aventurier ayant mis la main sur un livre maléfique ouvrant les portes d’un monde infernal, peuplé de monstres repoussants et libidineux…

« Deanna, tu es le dernier espoir de notre Terre humiliée et menacée. J’ai entendu tant de choses sur toi… ta générosité et ta gentillesse… tes dons en magie sexuelle… Je suis honorée de te servir de guide. »

Cet album assez surprenant dans son ton et son graphisme laisse éclate tout le talent de son auteur qui, dans un registre forcément moins ouvert au grand public que d’autres, fait preuve d’un excellent coup de crayon et d’influences diverses. Si on sent, à travers une histoire un peu déconstruite, que la réalisation de cette aventure érotico-fantastique n’a sans doute pas très linéaire, les références explicites à l’univers de Lovecraft et le trait à la Richard Corben sont des plus agréables. Ce qui fait accepter un récit décousu, oubliant un peu son scénario en cours de route et se concluant par une scène purement porno et moins ambitieuse. L’important est donc de découvrir William Skaar et son univers personnel, ses personnages tout en rondeurs, ses héroïnes aux lèvres pulpeuses et aux grands yeux.

Un livre un peu étrange et inconstant dans sa conception mais la révélation d’un vrai talent.

LIRE LA CHRONIQUE EN LIGNE !

Produits en rapport avec cet article

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Attention !

18 ans

Ce site contient des images réservées aux adultes.
Vous devez avoir au moins 18 ans pour entrer sur le site.