Webwitch : Une version BD de La Mutante

Publié le 25/04/2019

Quintessence de la bande dessinée d'erotic fantasy, Webwitch est un savant mélange d'érotisme, d'horreur et de science fiction. On y retrouve la ravissante Nina, un agent secret, qui, après une greffe transgénique extraterrestre a acquis la capacité de se transformer en webwitch, un hybride araignée dont le destin est d'éradiquer la race humaine. Confrontée au dilemme de Hulk dont elle a la couleur, elle devra alors choisir entre son humanité ou laisser sortir la bête en elle. 

Libérée de l'emprise télépathique de la reine des arachnéides et de son lien à la ruche, Nina est maintenant un excellent agent de terrain aux méthodes bien personnelles héritées de son passé. En effet, à l'instar de la Mutante dans le film éponyme, sa mission était de s'accoupler avec le plus d'hommes possibles pour engendrer une progéniture qui prendrait possession de la Terre. De ce passif, elle a conservé ses atouts de séductrice irrésistible, prétexte à de nombreuses scènes de nudité et de sexe. Amourachée de son co équipier, qui connaitra une fin tragique, elle portera en son sein l'espoir de la race arachnéide mais le retour sur Terre de ses compatriotes ne se passe pas comme prévue. Mélange d'Alien pour le jet d'acide et de Prédator pour la capacité de combat et le faciès, elle se transformera en arme surpuissance pour venger son amour perdu. 

Concentré d'action et de monstres peu ragoûtants comme on a l'habitude de les voir dans les hentaï, Webwitch est, au niveau de la narration et du dessin, une version plus sexy de Witchblade ou Spawn. On est donc dans la continuité de cette nouvelle vague de comics des années 90 où les textures prennent plus d'importance, le sang gicle, et le trait, plus charnel permet une meilleure immersion pour le lecteur. On tombe parfois dans l'horreur pure et grouillante avec des tripes qui pendouillent et des visages arrachés. Webwitch offre une version gore et sexy sans pitié avec une noirceur de chaque instant qui confine parfois à la parodie comme le jet d'acide vaginal. On se retrouve donc empêtré dans ce monde organique et fascinant où les corps exultent jusqu'à se déchirer dans un tourbillon de tentacules.

Très particulier tout en ciblant un public large bercé par la science fiction des années 90 , l'ouvrage est très prenant pour une lecture fluide et gluante dont on ressort comme d'un œuf d'Alien poisseux, près à l'action.

LIRE LA CHRONIQUE EN LIGNE !

Produits en rapport avec cet article

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Attention !

18 ans

Ce site contient des images réservées aux adultes.
Vous devez avoir au moins 18 ans pour entrer sur le site.