Narcisse : Un trio d’artistes à l’efficacité incontestable qui nous offre un album unique.

Publié le 13/08/2018

Résumé
Homosexuelle, Sama enchaîne les déceptions amoureuses. Après sa séparation avec Lise, elle jette, dès le lendemain, son dévolu sur Fadira, malgré les avertissements de ses amis Joëlle et Damien. Contre toute attente, notre jeune héroïne se sent également attirée par un livreur de fleurs ; ce qui ajoute à son trouble.

Notre avis
Encore un projet porté par la décidément très prolifique Katia Evan. Narcisse relève de la BD au scénario intelligent qui nous amène à nous interroger sur l’identité sexuelle, mais aussi surtout notre rapport à l’autre dans la relation amoureuse. Cherche-t-on avant tout, à être comblé sans se préoccuper de notre partenaire ?
Le narcissisme, l’effet miroir, deviennent des enjeux au centre d’un récit à l’érotisme fébrile, porté par les dessins de Sokie qui parsème effectivement ses cases des pétales de la fleur associée au plus bel homme de la Grèce antique. Le talent de la jeune dessinatrice, issue des studios Gottferdom (Lanfeust mag), s’annonce prometteur.
Le résultat est plus proche de « La déesse » que « Inguinis » (également chez Tabou).
C’est un réel plaisir de découvrir à nouveau ce genre d’album à l’esthétisme réaliste, où corps et caractères imparfaits sont mis en scène et font se sentir le lecteur plus proche du quotidien abordé. Ce dernier est empli de tolérance.
À noter le travail remarquable de colorisation de Marina Duclos, qui sait notamment choisir des couleurs douces pour illustrer les scènes fantasmatiques.

LIRE LA CHRONIQUE EN LIGNE !

Produits en rapport avec cet article

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Attention !

18 ans

Ce site contient des images réservées aux adultes.
Vous devez avoir au moins 18 ans pour entrer sur le site.