Le plastique c'est fantastique : Sexy, drôle et pédagogique…

Publié le 10/01/2018

« — Excuse-moi… Tu permets que je te tienne compagnie ?... Oulà, ne commence pas à ma dire que tu as le cœur à l’envers ! Je n’aime pas bien les garçons qui roulent des mécaniques. Je ne suis pas affamée à ce point !
— Tu préfères déguster ? »

Ça, pour déguster, elle va déguster, la nana ! Mais elle va faire rentrer son compagnon d’un soir dans le club très fermé du plastique. Et ça, c’est fantastique. L’amour sous cellophane, ça préserve, un point, c’est tout. Comme elle le dit, maintenant, il est élégant de partout.

Sexy, drôle et pédagogique : ces trois mots définissent ce recueil de cinq chansons du groupe Elmer Food Beat racontées en images. Les classiques Plastique et Daniella côtoient les un peu moins célèbres Les traversées sont solitaires, Ridy Oh et Martine à la plage.

Les traversées sont solitaires est une histoire de pirates tentant de résister à des sirènes. Mais avec des culs pareils, même Pinocchio ne pourrait pas rester de bois. C’est la première fois qu’on voit d’ailleurs des sirènes avec les fesses apparentes.

Le plastique, c’est fantastique, certainement le plus gros succès du groupe, raconte l’initiation d’un jeune homme à l’usage du préservatif.

Daniella a une bien jolie maison dans laquelle on peut se mettre à trois. Les voisins ont bien envie de la visiter, et pas que la maison. Monsieur n’est pas là mais il n’en voudra à personne.

Ridy Oh est une rigolote histoire de cow-boy priapique, plus porté sur les animaux que sur la gent féminine. Mais les dames de l’ouest n’ont pas dit leur dernier mot.

Enfin, Martine à la plage, toute droit échappée des gentils livres de Marcel Marlier et de Gilbert Delahaye, ou plutôt sa cousine, fait perdre la raison à tous les garçons lorsqu’elle se jette à l’eau.

Les personnages de Katia Even font penser à ceux des Péchés mignons d’Arthur de Pins : gueules rondouillardes, formes exagérées, mais physiques un peu plus élancés. Jamais sale, jamais vulgaire, le graphisme érotique soft sied bien aux textes du groupe musical. La coloriste Hélène Lenoble accompagne la dessinatrice pour former un duo d’auteurs féminins en donnant aux planches des tons… chauds.

Espérons qu’un tome 2 nous fera faire connaissance avec d’autres héroïnes d’Elmer Food Beat : la grosse Jocelyne, Caroline ou encore la caissière de chez Leclerc. Elles gagnent à être culs nus…euh…connues.

Pour la sortie de leur BD érotique “Le Plastique c’est fantastique”, les Elmer Food beat seront présents au salon de la BD d’Angoulême dés le jeudi 25 janvier sur le stand de Tabou éditions.

Et en concert Au MARS - 10, rue Raymond Poincaré 16000 Angoulême vendredi 26 janvier 2018 - 21h00 -
première partie Double Cheese - ouverture billetterie à 19h30

LIRE LA CHRONIQUE EN LIGNE !

 


Produits en rapport avec cet article

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Attention !

18 ans

Ce site contient des images réservées aux adultes.
Vous devez avoir au moins 18 ans pour entrer sur le site.