Le plastique c'est fantastique : L'auteure de BD Katia Even, fan du groupe de rock nantais, a mis leur beat en bulles…

Publié le 14/11/2017

« Moi, ce que j’aime chez Daniela, la-la-lala-la-lala-la-laaa », « Le plastique, c’est fantastique ; le caoutchouc, super-doux »… On se souvient des refrains entêtants d’Elmer Food Beat, ce groupe de rock nantais qui, au début des années 1990, perpétua la tradition de la chanson paillarde française en inondant l’hexagone de tubes égrillards.

Certains d’entre eux feront bientôt l’objet d’une adaptation en bande dessinée signée Katia Even et dont les éditions Graph Zeppelin offrent, en exclusivité et en guise d’avant-goût, les premières pages aux lecteurs de 20 Minutes. Régalez-vous !
 
Après avoir vendu plus d’un million d’albums et récolté une Victoire de la musique (en 1991), « les Elmer », comme les surnomment leurs nombreux fans, avaient plus ou moins disparu du paysage musical… avant de réenchaîner, il y a une dizaine d’années, performances et tournées. C’est justement après avoir assisté à un de leurs concerts que Katia Even a eu l’envie de transcrire des chansons du groupe en BD.
 
« On a trouvé l’idée géniale ! »
Interrogé par 20 Minutes, Manou, le chanteur des Elmer Food Beat, se souvient : « Katia m’a appelé pour me proposer cette idée que j’ai tout de suite trouvée géniale ! On en a immédiatement parlé entre nous, les membres du groupe, et l’avons rappelée pour lui dire "ok, vas-y, lance-toi, tu es jeune"… Je ne sais plus quand c’était, mais cela fait bien un an. »
 
Une expérience à reproduire
L’album Le plastique c’est fantastique compile donc les adaptations libres de cinq des chansons les plus célèbres du groupe (dans l’ordre, Les traversées sont solitaires, Daniela, Le plastique c’est fantastique, Ridy Oh et Martine à la plage).
Alors qu’on s’étonne de l’absence de tubes comme La caissière de chez Leclerc, par exemple, Manou explique que « c’est Katia (Even) qui a choisi. Et on lui a laissé son libre choix parce qu’on lui fait confiance. Après tout, c’est elle l’artiste et l’initiatrice du projet ! Et puis on espère que cette BD va tellement bien marcher qu’on en fera d’autres et qu’on pourra ainsi mettre d’autres chansons en images. »
 
Érotique mais pas porno
Respectueux de l’œuvre du groupe, le travail de Katia Even - qui a déjà réalisé quelques BDs « olé olé » pour les éditions Tabou - est un chouette mix entre humour et érotisme : les personnages, tout en rondeurs, expriment cette même joie de vivre qui transpire des chansons des Elmer. « Nous sommes satisfaits du résultat, confirme Malou, car c’est coquin, érotique, sans être pornographique, ni vulgaire. C’est rigolo, les dessins, la mise en pages et les couleurs sont top… Et les filles sont belles et sexy ! »
 
Il a raison, pas de pornographie dans cet album… qu’on ne mettra pour autant pas entre toutes les mains, certaines scènes restant très suggestives. Enfin, pas plus que ne le sont les textes des chansons qui les inspirent (lesquels textes sont reproduits à la fin de chaque récit dessiné).
 
« Un challenge excitant »
L’initiative recueillera-t-elle la bénédiction des fans historiques ? Et permettra-t-elle d’en conquérir de nouveaux ? « Là-dessus, on n’a pas d’idée, reconnaît Manou. Comme tout le reste, on fait ça parce que ça nous amuse, sans nous poser de questions au niveau stratégique. C’est un nouveau challenge, c’est excitant. Bien sûr, on espère que ça plaira autant à nos fans de longue date qu’à un nouveau public. Ce serait l’idéal… »

LIRE LA CHRONIQUE EN LIGNE !

Produits en rapport avec cet article

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Attention !

18 ans

Ce site contient des images réservées aux adultes.
Vous devez avoir au moins 18 ans pour entrer sur le site.