Université-X1 : Des histoires très chaudes et bien menées avec un dessin… alléchant.

Publié le 15/02/2017

Sonia et Alicia sont étudiantes mais leur esprit (et leur corps) est ailleurs. Des histoires très chaudes et bien menées avec un dessin… alléchant. Prenez vos lunettes et vos kleenex : le cours va commencer !

L'histoire :
Sonia et Alicia sont étudiantes et il y a beaucoup à faire. Pourtant, Sonia ne pense qu'à une chose : se trouver des mecs ! Alicia, elle, veut travailler. Elles sortent en boîte et Sonia se met en chasse. Alicia, pendant ce temps, veut perfectionner son anglais. Quoi de mieux qu'un cours pratique avec un Anglais ? Alors, elle invite ce garçon dans les toilettes et elle pratique tous les jeux de langue. Dans le même temps, Sonia n'est tombé que sur des alcooliques… Le lendemain, il y a cours de philo ! Sonia imagine plein de choses avec le beau professeur, elle est persuadée que son sexe est énorme. Elle rêve de le prendre dans sa bouche. La fin du cours sonne. Les élèves sortent, mais Sonia reste dans le couloir et regarde par le trou de la serrure : elle a remarqué que la professeur de français est rentrée. Elle voit les deux professeurs s'embrasser et se déshabiller. Soudain, la professeur sort avec précipitation. Sonia est sous le choc : le sexe du professeur de philo est minuscule ! Alicia, loin de se moquer comme les autres, décide de redonner de l'amour propre à son professeur...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :
Manolo Carot, dit Man, est un artiste espagnol célèbre dans le monde de la BD érotique. Et pourtant, seul l’album Alice au pays du chaos a été publié jusque là en France. Tabou répare cette erreur en publiant Université X, des histoires très chaudes d’étudiantes survoltées. Divisé en plusieurs saynètes, le premier tome raconte les folles aventures sexuelles de Sonia et de sa meilleure amie Alicia. On est loin des cours d’amphithéâtre et des révisions sérieuses. Les seules leçons que l’on apprend ici sont d’ordre privées et très intimes. Chaque histoire se ressemble avec une mécanique bien lubrifiée : le début est toujours une nouvelle rencontre, qui se finit systématriquement par une partie de plaisir intense. Que ce soit le professeur de philosophie, un boxeur costaud, un coach sportif, une psychanalyste ou un simple copain, nos nymphomanes collectionnent plus sûrement les relations que les bonnes notes. Les féministes crieront au scandale devant la vision plus que limite des jeunes étudiantes prêtes à tout pour jouer de leur corps… Mais qu’elles se rassurent : certains personnages défendent justement la cause féminine, à coups de langue et doigts, à défaut d’autres arguments. Loin de finir en queue de poisson (même si les queues finissent par être souvent poisseuses), chaque situation est traitée avec humour et décalage. Et c’est là où l’album étonne. Au-delà des scènes vraiment très chaudes et du propos clairement pornographique, l’histoire est tout de même assez fine et les personnages ont une certaine psychologie. De plus, les mini-histoires ne sont pas que des prétextes à exciter le lecteur : mises bout à bout (tout est une question de bout !), les saynètes forment un ensemble cohérent et les personnages évoluent au fil des rencontres et des aventures. On se prend même d’affection pour nos étudiantes, prises par la complexité de la vie (et par autre chose !) qui seront aussi victimes de pas mal de complications… un peu comme une sitcom version X. Et puis, le dessin de Man est particulièrement efficace. Dans un noir et blanc doux et plus que suggestif, le dessin un peu manga est excitant en diable et capable de représenter les charmes voluptueux de ses personnages, comme les situations les plus hot. De quoi être renvoyé à vos chères études…

LIRE LA CHRONIQUE EN LIGNE !

Produits en rapport avec cet article

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Attention !

18 ans

Ce site contient des images réservées aux adultes.
Vous devez avoir au moins 18 ans pour entrer sur le site.