L'Esclave, un texte dur, mais de l'amour présent à chaque seconde

Publié le 29/02/2016

Après avoir découvert "L'Eveil de l'Ange" et "Devenir Sienne" c'était une évidence, il fallait que je lise "L'Esclave". Et je ne regrette pas du tout ce choix de lecture.

11988620_1632529297011106_1373016149581960088_n

Lena est une jeune femme qui vit par procuration le bonheur qu'elle imagine sien. Elle a plus que tout envie d'appartenir à Maître Argan. Elle suit avec application son blog sur lequel il se confie sur quelques moments de sa vie de Maître. Au travers de ces récits, Lena s'imagine "Esclave" de cet homme puissant et charismatique... Elle attend avec impatience chaque nouvelle publication sur son blog, comme une bouffée d'oxygène nécessaire à sa survie. Elle sait au fond d'elle que c'est ce qu'elle veut, qu'elle est faite pour cette vie d'esclave. 

Elle va tout mettre en oeuvre pour que son rêve devienne réalité, et elle va s'offrir à Maître Argan, corps et âme. Maître Argan, intrigué par son offrande va la mettre à l'épreuve, pour connaître ses limites et décider si oui ou non elle mérite cette condition d'esclave...

Lena est-elle faite pour cette vie d'esclave ? Est-elle suffisamment consciente de tout ce que ça implique ? Maître Argan sera-t-il satisfait de son esclave ?

Je dois vous dire que de tous les romans d'Eva c'est celui-ci qui a été le plus dur à lire à mes yeux. J'ai adoré ce moment intense de lecture mais j'ai eu l'impression d'être en souffrance du début à la fin ! Je veux dire, si j'ai réussi dans les autres romans à me mettre à la place des soumises, ici je n'ai pu me résoudre à imaginer la condition de Lena... J'ai trouvé très intéressant de pouvoir faire la différence entre "Soumise" et "esclave", car il y a un énorme fossé entre les deux. Il faut faire preuve d'une force de caractère pour s'abandonner totalement au rang d'Esclave...

12219528_1640541339543235_3001198448824089935_n

Eva fait encore preuve d'une incroyable justesse dans sa plume, j'ai vraiment vécu une lecture très très intense, pas forcément par rapport aux scènes de sexe ou de soumission, bien que celles-ci soient assez hard par moment. Non, ici, elle a vraiment misé sur la psychologie, l'abnégation totale de Lena pour son maître, sa façon de prendre le bon côté de sa condition et d'en faire un bonheur inconditionnel. 

C'est un roman qui ne trouvera pas sa place dans toutes les mains, ce que j'aime justement c'est de bien analyser ce que je lis, de voir au delà des mots, au delà de mes propres préférences. Ce soulagement à chaque petites attentions envers Lena, et je dois vous avouer qu'en arrivant à la fin cette histoire prend tout son sens et pour moi c'est à ce moment là que j'ai intégré le choix de Lena.

C'est encore une très belle réussite littéraire pour Eva Delambre, oui je suis vraiment fan de sa plume, toujours différente d'un roman à l'autre. Sans cesse renouvelée pour capter l'attention de ses lecteurs. Cet univers me fascine toujours autant.

12400868_1658204321110270_6371399443340474704_n

En bref, une histoire qui m'aura vraiment bouleversée, parfois perturbée mais d'où je ressors une fois de plus sous le charme de cette auteure audacieuse. Alors, "L'esclave" ne plaira pas à tout le monde, je l'ai trouvé parfois très dur mais c'est là tout son intérêt. Alors si vous êtes curieux, si vous avez envie de bien faire la différence entre une soumise et une esclave, laissez-vous tenter par ce roman où l'amour ne transparaît pas aussi simplement que dans une relation classique mais où il est là à chaque seconde. 

EXTRAIT

12540598_1662372664026769_7714586689892468937_n

LIRE LA CHRONIQUE EN LIGNE

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Attention !

18 ans

Ce site contient des images réservées aux adultes.
Vous devez avoir au moins 18 ans pour entrer sur le site.