La déesse : Un superbe album dans lequel on sent une touche féminine

Publié le 17/02/2016

Nanna est à quatre jours de la présentation de sa soutenance en calligraphie. Son professeur ressent bien la gêne que la jeune fille ressent à enluminer des textes évoquant la déesse celte de l’amour, Anann. Elle lui fait alors don d’un médaillon qui, le soir même, réalise son fantasme et laisse Nanna dans un état d’incompréhension. Peu à l’aise avec les hommes, au contraire de ses deux amies, l’étudiante voit sa vie bouleversée par ces apparitions régulières…

Cette création de Tabou propose quelque chose de différent des autres publications de l’éditeur. Porté par deux femmes, cet album montre beaucoup de subtilité, sans tomber dans la caricature du sexe cérébral. Katia Even imagine même une jolie histoire pimentée de scènes érotiques soft mais nombreuses. Cet apprentissage de l’amour, permettant à l’héroïne de prendre confiance en elle, est sublimé par les dessins de Nephyla. Son style rond et chaleureux convient parfaitement à ce scénario. Les formes pulpeuses de Nanna, loin des stéréotypes du genre, n’en sont pas moins émoustillantes, au contraire. Quant aux couleurs, chaudes elles aussi, elles donnent du volume et de la sensualité à des illustrations magnifiques, parfois en pleines pages, les textes sachant alors s’effacer pour leur laisser une juste place.

Un superbe album dans lequel on sent une touche féminine.

Lire la chronique en ligne !

Produits en rapport avec cet article

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Attention !

18 ans

Ce site contient des images réservées aux adultes.
Vous devez avoir au moins 18 ans pour entrer sur le site.