Moralopolis : No Sex in the City

Publié le 03/09/2014

Frank est amoureux, Amandine aussi, le mariage est envisagé... sauf que la visite médicale prénuptiale détecte chez Franck la présence du gène du viol dans ses analyses. Adieu Amandine, mariage et tout espoir de vie "normale".


Puis plus tard, Cynthia repoussera ses timides avances bien innocentes et sera incitée par une de ses amies féministe acharnée à porter plainte. Franck est condamné au centre de détention préventive, section des délinquants sexuels !


Il découvre l'horreur, joue le jeu de la soumission, trompe son monde et parfois lui-même. Mais comme souvent une punition injuste pousse à passer à l'acte par vengeance. Franck deviendra un violeur récidiviste recherché par la police...


Une phrase prononcée par un homme résume à elle seule le contexte :


- " Pour l'heure, il lui paraît nécessaire que les hommes paient pour les siècles d'oppression qu'ils ont fait subir aux femmes. Et que c'est seulement une fois qu'elles estimeront avoir obtenu réparation de leur préjudice qu'elles pourront revenir à des sentiments plus nobles à l'égard du sexe opposé."


Le héros masculin est Franck Doutandre, un serial-violeur, et pourtant c'est lui le personnage le plus sympathique du livre. C'est un bon garçon qui aurait pu être heureux si l’omniprésente science ne l'avait condamné au nom d'une vague possibilité qu'il devienne un violeur.


Pour lire l'intégralité de la chronique sur le site de Eireann Yvon <= Cliquez ici !

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Attention !

18 ans

Ce site contient des images réservées aux adultes.
Vous devez avoir au moins 18 ans pour entrer sur le site.